Victoire Contestée de Kabila (ou Tshisekedi?): Ca chauffe à l’étranger!

Nous avions prédit que la bataille Kabila vs. Tshisekedi sera longue et populaire. Il semble que nous avions oublié de mentionner qu’elle sera aussi “internationale”. Depuis l’annonce par la CENI de la victoire de Kabila aux élections en RD Congo, des voix se sont soulevées pour contester cette victoire et proclamer plutot Tshisekedi comme gagnant. L’UDPS, parti d’Etienne Tshisekedi a rejeté les résultats et son leader a carrément proclamé qu’il se considère comme le nouveau président du Congo. Plusieurs opposants se sont rallié à la cause de l’UDPS, notamment Vital Kamerhe qui lui aussi a annoncé que le vrai gagnant était Tshisekedi.

La contestation a vite gagné les quartiers de Kinshasa. Il a été annoncé que des nombreux jeunes sont sortis dans les rues pour exprimer leur refus d’accepter la version de la CENI. Et pendant ce temps, il faut le reconnaitre, plusieurs autres groupes de jeunes sont aussi sortis dans les rues pour exprimer leur joie face à la victoire de Kabila. La contestation populaire a été aussi signalée à Kananga et à Lubumbashi.

Mais le plus extraordinaire dans cette contestation de la victoire de Kabila est le soulèvement des congolais dans les capitales des nations étrangères. Dans l’histoire du Congo, il nous parait, pareille mobilisation n’a jamais été enregistrée. La plus grande mobilisation semble venir de Bruxelles où plus de 200 congolais se sont faits embarqués par la police pour avoir manifester dans les rues. La violence de leur manifestation se fait remarquer par des voitures brulées et vitres des commerces endommagés. Malgré ces arrestations, les rassemblements des ces congolais continuent et on nous annonce d’autres actions de grande envergure.

Les choses chauffent aussi ailleurs: Londres, Paris, Washington, Jo’bourg, Rome, Suisse, Los Angeles…les congolais de l’étranger refusent d’admettre la victoire de Kabila et sont prets à poursuivre ses actions de mobilisation jusqu’à ce que les choses vont prendre une tournure à Kinshasa. Dans toutes ces capitales, les congolais condamnent le soutient que la communauté internationale semble accorder au régime de Kabila. On accuse la Belgique, la France, les USA, l’Afrique du Sud d’etre derrière un régime qui ne se préoccupe pas de l’amélioration de vie des Congolais du pays.

Quelles sont les chances de succès de ces mobilisations à l’étranger? Qu’est ce qu’une marche de résistance à Paris ou Rome peut bien apporter à KIN? Une chose est certaine: la mobilisation des congolais a déjà attiré l’attention des gouvernements du monde et de l’ONU. Les déclarations viennent de partout pour demander à ces congolais de garder le calme et de laisser le processus électoral suivre son train. Il est difficile aujourd’hui de dire ce que ces mobilisations donneront comme résultats. On peut s’attendre à ce qu’elle oblige les capitales du monde à s’intéresser à la cause de l’opposition congolaise et, si possible, trouver par la médiation un moyen de sortie de la crise. Toutefois, nous doutons qu’elle puisse amener la communauté internationale à changer son point de vue sur Tshisekedi. Ce dernier restera toujours à leurs yeux un élément ‘dangereux’ et ‘imprévisible’.

Une chose du moins va jouer contre les mobilisations de ces Congolais: le recours à la violence. Cette violence que nous déplorons entame la crédibilité de ces mouvements de protestation. Elle risque d’aliéner ces congolais et aboutir à un résultat contraire. Des mouvements non-violents auront milles fois plus d’impact que ceux qui aboutissent à la destruction des biens publics.

Mais, que pensent les Congolais vivant au pays de ce qui se passe à l’étranger? Très peu sont au courant: la plupart qui sont au courant sont ceux qui ont accès à l’internet. La RTNC naturellement ne se permettra pas de téléviser les protestations des congolais au Canada, aux USA, ou en Europe. Cela risquerait de soulever des millions des congolais au pays qui jusqu’à présent se terrent chez eux. Parmi ceux qui sont au courant de ce qui se passe à l’étranger, très peu comprennent la raison de ces soulèvements.  On ne comprend pas que ces congolais, qui mangent 3 fois par jour à Paris, puissent ‘perdre leur temps’ dans des marches sans lendemain.

En réalité, c’est tout à fait normal que les congolais vivant au Congo ne puissent pas comprendre leurs compatriotes qui se soulèvent à l’étranger. Les deux groupes ne voient pas les choses de la meme manière. La misère et la pauvreté du Congo ne sont pas jugées de la meme manière. Les Kinois auront toujours du mal à comprendre la rage et la colère des congolais de l’étranger car on ne voit pas les 5 chantiers de Kabila avec les memes yeux. Pour plusieurs à KIN, Kabila est un héros qui a pu restaurer le Boulevard du 30 JUIN et construire un hopital. Pour les Congolais de l’étranger, les 5 chantiers de Kabila resteront une chanson composée pour endormir les congolais pendant que les dirigeants se servent et s’enrichissent.

Les mobilisations des congolais à l’étranger prouvent que le congolais reste attaché à son pays meme lorsqu’il le ‘fuit’. L’amour du Congo ne meurt pas. On continue à vouloir le développement  du Congo meme après passer plusieurs années à l’étranger. Certains de ces congolais qui se sont faits arretés à Bruxelles ne rentreront peut etre plus jamais au Congo mais cela ne leur empeche pas de démontrer leur attachement à leur pays. Ces mobilisations prouvent aussi que les congolais de l’étranger revent un jour de rentrer dans leur pays. Mais avant tout, ils veulent que le standard de vie dans ce pays redevienne normal. Ils veulent rentrer et trouver une terre où les droits de citoyens sont respectés, où le fonctionnaire sait joindre les 2 bouts de mois avec son salaire, où l’eau et l’électricité sont fournies 24h/24, où les routes vous permettent de voyager de KIN à L’Shi en voiture, et où on vote dans la paix et son choix est respecté.

Entre temps, le camp Kabila continue d’ouvrir les bouteilles de champagne et célébrer la victoire de celui que plusieurs croient s’appeller Kanambe.  Du coté de l’UDPS, Tshisekedi demeure un chef-d’Etat auto-proclamé qui n’a ni armée, ni gouvernement, ni soutient international. Est-ce que l’action des combattants de Londres pourra l’aider à prendre possession de la couronne présidentielle? Est-ce que les marches de protestation organisées partout dans le monde aboutiront à quelque chose? Attendons voir.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s