KABILA: Adieu les 5 chantiers! Welcome “La Révolution de la Modernité”!

Joseph Kabila, réélu pour un mandat de 5 ans au terme d’un processus electoral (l’un des plus controversés du monde), a été investi dans ses nouvelles fonctions ce mardi 20 décembre au cours d’une cérémonie à laquelle ont assisté des ministres et des ambassadeurs représentants des pays africains et occidentaux. Un seul chef d’Etat a fait le déplacement, il s’agit du président zimbabwéen Robert Mugabe.

Il est vrai que, lors des cérémonies d’investitures des chefs d’Etats, la présence des leurs homologues étrangers n’est pas si primordiale que cela. Toutefois, dans le cadre de l’Afrique, cette présence est très importante car elle informe sur le degré de crédibilité internationale dont jouit le nouveau président élu. La présence d’un seul chef d’Etat à l’investiture de Kabila signale plusieurs choses. Et quel chef d’Etat? de quel pays en plus?

Tout ceci indique que Kabila ne jouira pas durant son 2eme mandat de la meme légitimité (nationale et internationale) dont il a jouit durant son 1er mandat. Cela n’est pas étonnant. Quand on prend le pouvoir suite à des elections aussi frauduleuses et peu credibles comme celles que vient de connaitre le Congo, il ne faut pas s’attendre à ce que les chefs des nations du monde vous entourent le jour de votre investiture. Par diplomatie, ils enverront au moins leurs ministres à la culture ou au sport leur représenter.

La seule présence de Mr. Mugabe ne fait pas aussi honneur à Mr. Kabila. On connait tous les moyens que Mugabe utilisent pour se maintenir au pouvoir. On connait tous les controverses qui entourent les elections présidentielles au Zimbabwe, on connait tous le traitement que Mugabe reserve aux opposants politiques. On connait tous la gestion de Mugabe des droits de l’homme au Zimbabwe. Et voilà qu’il est le seul chef d’Etat à accompagner Kabila lors de son investiture. On comprend pourquoi et on comprend ce que sera la suite du pouvoir de Kabila (Dieu seul sait les conseils qu’il a prodigués au jeune kabila…devinez les!).

Kabila lors de son discours a annoncé un nouveau projet d’action. Adieu les 5 chantiers! Welcome “La Révolution de la modernité”! Honnetement, nous ne savons pas si nous devons en rire, en pleurer, sauter de joie, ou simplement commencer un deuil de 5 ans. Quel est le bilan des 5 chantiers? SUPER EXTRA NEGATIFS!!! Les coupures d’eau et d’electricité sont restées les memes, le fonctionnaire de l’état ne sait toujours pas joindre les 2 bouts de la semaine (si pas les 2 bouts de la journée) avec son salaire des miettes, l’enseignant depend toujours de la bonté de son élève pour avoir son argent de transport (pour son retour à la maison), l’infirmier est toujours obligé de vendre quelques siringues de l’hopital pour avoir son pain, les routes construites entre 2006 et 2011 sont deja en etat de délabrement…que pourrait-on ajouter? Brèf, les 5 chantiers n’ont été qu’un discours vide, une chanson pour endormir les congolais distraits, et un long tissus des mensonges. Le peuple s’est appauvri davantage. Les dirigeants se sont enrichis davantage. Les députés s’en sont tirés avec des maisons, des nouveaux vehicules, et des ventres plus gros. Nous ne parleront pas des ministres et des PDGs. Pendant que tous ces gens se sont amusés avec les richesses du Congo, le peuple s’est engloutie dans une plus grande misère. Et voilà que l’on nous présente un nouveau projet, sensé amener le Congo là où les 5 chantiers devaient nous amener.

Pour quelles raisons les congolais devraient croire à ce nouveau projet de société? Qu’est ce qui garanti que « la révolution de la modernité » aura plus de succès que “les 5 chantiers”?  La raison nous pousse à affirmer que « la révolution de la modernité » aboutira au meme échec. Certains appeleront cela du pessimisme. Nous appelons cela du realisme. Pensez autrement c’est tout simplement rever debout.

Congo avant elections 2011=Congo apres elections 2011. Pourquoi une telle affirmation? Simplement à cause de la loi du ‘changement en politique’. Cette loi affirme que “pour qu’une nation puisse connaitre un changement dans son économie et son social, un changement radical doit se produire au niveau des décisions politiques.” L’histoire, en plus, nous renseigne que le changement des décisions politiques est très souvent precédé d’un changement d’homme politique. Les memes hommes politiques ne produisent pas diffèrentes décisions politiques. Il est rare que les memes hommes politiques produisent au courant de 2 mandats differents des politiques differentes. On garde les memes strategies car en realité, les mandats changent mais la manière de penser ne change pas.

Au Congo, on va changer de chanson (Tshala Muana en prépare deja une) mais la danse restera la meme, on va changer de couleur de cravate, mais le couturier restera le meme. Ce sont les memes qui vont diriger ce pays pendant les 5 années à venir, les memes noms, les memes conseillers incapables, les memes voleurs, les memes détourneurs de fonds…Et comment voulez-vous connaitre un changement dans le social et l’économie? Le Congo vivra la meme corruption qui a paralysé son économie voilà plus de 25 ans maintenant.

Kabila promet de poursuivre la rigueur dans la gestion des finances publiques, et d’améliorer le climat des affaires pour attirer les investisseurs. De quelle rigueur s’agit-il? A-t-on été rigoureux dans la gestion des finances? Pourquoi est-ce que le Congo se range toujours parmi les pays les plus pauvres du monde? A-t-on fait quelque chose pour le climat des affaires au Congo? Il faut toujours plus de 40 jours pour qu’un investisseur étranger aie ses papers et commence ses affaires au Congo (rien que 2 jours au Rwanda). Je choisi de me taire sur ce qui concerne la corruption que cet étranger doit vivre pour survivre pendant ces 40 jours.

Kabila promet d’etre plus soucieux de la vie sociale du Congolais, en mettant l’accent sur “la création d’emploi, la couverture sanitaire en multipliant la construction d’hôpitaux et de centres de santé”. Il promet aussi de poursuivre les chantiers de l’eau et de l’électricité entamés lors de sa précédente législature. Il declare qu’il va s’attaquer à  “l’amélioration de la desserte en eau et en électricité dans les villes comme dans les campagnes en améliorant les capacités du barrage hydroélectrique d’Inga” et le système d’adduction d’eau dans les villages. Nous avons envie de nous écrier: “pour qui se moque-t-on?” Si pendant 5 ans, un pouvoir a été incapable de faire ces choses, par quel miracle, le fera-t-il dans les 10 ans? Surtout que ce pouvoir gardera les memes individus qui ont brillé par leur incapacité à faire bouger les choses.

Une autre chose nous pousse à ne pas croire au succès de « la révolution de la modernité »: le manque de légitimité populaire autour de la personne de Kabila. On ne reussit pas son projet social sans l’appui du peuple. Cet appui est l’élement essentiel dont tout pouvoir a besoin pour reussir son projet social. Kabila doit savoir qu’au moins la moitié de la population congolaise ne le soutiendra pas durant son mandat. Sans ce soutien, rien de bon ne sortira de « la révolution de la modernité ». C’est ici où Kabila doit comprendre que réduire les elections présidentielles à un seul tour a été une grosse erreur politique (j’espere que le nouveau parlement annulera ce changement). Les elections à 2 tours auraient permis au gagnant de jouir d’une plus grande légitimité. Le Congo aujourd’hui se retrouve avec un président que la moitié de la population ne reconnait pas. Ce peuple a le sentiment que la CENI lui a tout simplement imposé l’un des candidats. Ce peuple se sent aussi trahi par une cour supreme de (in)justice qui a choisi de femer les yeux devant les irrégularités des elections (irrégularités reconnues par tous: groupes d’observation internationaux, le vice-président de la CENI, l’église catholique, et meme Kabila lui-meme).

Que nous reserve l’avenir? Nous, nous attendons à rien de bon de la part de ce pouvoir. Il s’est montré incapable pendant 5 ans, il le restera pour les 5 années à venir. Nous nous attendons plutot à plus de violations de droits de l’homme.  Ce pouvoir nous en a deja fait voir les couleurs avec la rupture des SMS au Congo et le positionnement des armes de guerre dans la ville de Kinshasa. Kabila nous previent deja qu’il va accroitre son regime de terreur. Attention vous les Tshisekedistes qui croyaient encore à la victoire du leader de l’UDPS; Kabila sera impitoyable. Au moindre mouvement, les chars de combat s’occuperont de vous.

Tout ceci est regrettable. Pendant que les rebelles rwandais violent nos mamans et soeurs à l’est du pays, ce pouvoir trouve que l’ennemi est le kinois et décide de le terroriser en postant des chars de combats au carrefours. On se croirait en plein 2eme république avec le “Maréchal” au trone. Décidèment, Kabila a gouté pendant plus de 10 ans aux joies du pouvoir et les abandonner devient une chose difficile, voire meme impossible.  Laissez-moi ici vous annoncer qu’il y a des grandes chances pour que Mr. Kabila modifie encore la constitution pour qu’il lui soit permis de briguer le pouvoir pour un 3eme mandat; pourquoi pas un 4eme; et pourquoi ne pas y rester à vie….Compte tenu de la maniere dont ce pouvoir a gere les choses pendant ces 5 dernières années, tout ceci n’est pas chose impossible. Ce pouvoir nous a demontré que lorsqu’il veut accorder à Kabila un avantage quelconque, il met tous les moyens en place pour y arriver. L’avantage supreme consistera à lui donner les moyens de rester au pouvoir milele na milele, seko na seko. Une seule chose pourrait empecher cela: l’entrée au parlement d’un nouveau genre de politicien, plus preoccupé par le bonheur du peuple que des interets du chef d’etat, plus soucieux de respecter le droit du citoyen que de s’enrichir. Le congolais ne peut s’attendre à un avenir meilleur que si le futur parlement fait efficacement son travail de contre-pouvoir face à un Kabila et un gouvernement qui se croient tout permis. Reste à savoir si l’election des députés connaitra moins de fraudes. On apprend deja que certains candidats députés ont soudoyé des agents de la CENI pour que les procés-verbaux soient modifiés en leur faveur. Les memes individus qui se sont faits payés 6.000$ par mois tiennent à retourner dans leur ‘ferme’ pour traire davantage cette vache grasse qu’on appelle le Congo; une vache qui depuis plus de 30 ans ne fournit son lait qu’aux étrangers  et aux dirigeants du pays, pendant que le peuple tout entier croupit dans la faim et la disette.

Mais, une chose est sure: les ténébres ne régnent pas à toujours! Peu importe la longueur de la nuit, le jour finit par se lever! Le jour finira par s’elever sur le peuple congolais. Cela peut prendre des années mais cela finira par arriver. Ce jour arrive lorsque le Congo aura des dirigeants qu’il merite, des dirigeants qui conduiront la nation dans la prospérité que tout le monde attend.

Advertisements

3 responses to “KABILA: Adieu les 5 chantiers! Welcome “La Révolution de la Modernité”!

  1. Daniel, arrete tes elucubrations. Si tu n’as pas detruit le pays aussi, alors tu peux jeter la premiere pierre.

    • Sams, le plus grand malheur dans la vie d’un peuple n’est pas le fait d’avoir détruire son pays mais plutot de rester aveugle et muet face à la destruction qui a été causé.

  2. Une année déjà … 28 Novembre 2012… à peine !!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s