Congo de Kabila et Tshisekedi: Monstre à 2 têtes?

Dans un communiqué publié le mercredi 21 décembre 2011, La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a suspendu la compilation des résultats des législatives jusqu’à l’arrivée des équipes de supervision et d’appui technique international. La Ceni affirme que cette suspension est motivée par des «nombreuses  réclamations dont elle a été saisie par les candidats et organisations politiques ». En plus de tout ceci, La Ceni a aussi annoncé la signature d’un accord technique avec la Mission des Nations unies “pour la stabilisation de la RDC (Monusco) en vue de limiter des probables manipulations des résultats dans les centres locaux de compilation des résultats (CLCR)”.

Cette ensemble des décisions par la Ceni, il faut le dire, arrive trop tard. C’est d’abord un aveu pur et simple de l’echec du système electoral mis en place par le Past. Ngoy Mulunda.  Ce système a failli depuis son lancement jusqu’à ce jour. Malheureusement, la Ceni n’a pas eu le courage de le reconnaitre à temps. On décide aujourd’hui de suspendre la compilation des résultats des législatives pour minimiser les probables manipulations des résultats, tout en refusant de reconnaitre que ces manipulations ont commencé deja avec les résultats  de la présidentielle. Si réellement ces manipulations ont commencé bien avant le 28 Novembre 2011, pourquoi cette mesure n’avait-elle pas été prise pour la présidentielle ? Si la Ceni était une institution responsable, elle aurait du faire de meme avec l’élection présidentielle: suspendre tout, chercher le soutien des équipes techniques internationales, et ensemble s’assurer que les résultats proclamés des elections présidentielles refletent au moins à 99% la volonté du peuple. Non…la Ceni a preferé plutot fermer ses yeux et ses oreilles face à tous les messages envoyés de partout, dénoncant des manupulations à grande échelle des résultats de la présidentielle.

Comme pour se racheter et demontrer un semblant de professionalisme, la Ceni prend maintenant des décisions à caractere responsable. Evidemment, le mal est deja fait et Ngoy Mulunda a deja fait investir son candidat. Ces décisions de suspension ne changeront rien à la honte que le Congo a connu en investissant un chef d’état apres des élections massivement frauduleuses. La seule manière par laquelle la Ceni pouvait essuyer cette honte aurait été de refaire le comptage des voix sur base des PV des bureaux de vote; le refaire non seulement pour les presidentielles mais aussi pour les legislatives.

Malheureusement, l’histoire du monde se souviendra désormais du Congo comme d’une nation qui s’illustre par des situations politiques abracadabrantes, farfelues, rocambolesques, et ebourifantes. Il y a quelques années, le Congo avait amené les docteurs en sciences politiques à reviser leurs bouquins et leurs lécons sur les types possible de système politique, avec l’introduction du 1+4, un système dans lequel le pays fut dirigé par un président et 4 vice-présidents; tous choisis par des plate-formes politiques. Aujourd’hui, le Congo presente au monde un système aussi extravagant: le 2+19000; un système dans lequel deux chefs d’état sont investis (à tort ou à raison) du pouvoir politique supreme; et qui (le système) compte plus de 19.000 candidats au legislative pour seulement 500 sieges (6.000$ par mois comme revenus dans un pays ou le salaire moyen est de 60$….ca vaut la peine de se lancer dans la course!).

Avec la prestation de serment de Mr. Tshisekedi le Vendredi 23 Decembre 2011 (ceremonie a son domicile), le Congo s’est retrouvé avec deux chefs d’etats: l’un d’eux reconnu par plusieurs observateurs comme ayant été ‘frauduleusement’ investi; et l’autre vu par d’autres analystes comme un président auto-proclamé. Et au milieu de tout ce rigolo cafouillage, ce zinzin imbroglio causé par l’incapacité et l’inféodation de la Ceni, se trouve un peuple si affamé, si terrorisé, si clauchardisé qu’il est incapable de revendiquer ses droits comme il le faudrait. Comment en vouloir a ce peuple, quand on a dans sa mémoire l’histoire de la fin tragique de Lumumba, de la marche sanglante des chretiens, de Floribert Chebeya, et de tous ceux qui ont osé dénoncer les violations des droits de l’homme au Congo. Certains souhaitent que le Congolais aie l’esprit suicidaire des arabes egyptiens ou syriens…Hélas, le congolais est un bantou qui tient avant tout à sa vie: revendication…OUI, mais pas au prix de sa vie. Certains se demandent pourquoi le Congolais n’a pas l’acharnement du russe qui brave le froid (-15 degré celcius de froid) pendant plus de 2 semaines pour s’opposer à Putin. Il faut comprendre que le Congolais (le kinois en particulier) ne peut pas se permettre deux jours de protestation sans aller “kobeta libanga”. Sans son ‘libanga’, le congolais meurt de faim. Par conséquent, le Congolais est pris en otage par des politiciens corrompus, des institutions politiques malades, une police et une armée au service d’un seul homme, et une communauté internationale impitoyablement vorace. Le peuple se tait, se cache, se contente de vivre au jour le jour, de survivre avec un morceau de chikwange et de quelques ‘poudres’ de likayabo, tres pimentées. L’essentiel pour ce peuple, c’est d’avoir le soir venu un verre de ‘primus’ ou de ‘skol’ devant soi, pendant qu’il regarde à la télé des filles presque nues remuer leurs hanches au son bruyant de la musique de JB ou de Werrason. Voila l’opium qui ensommeille le peuple…morceau de chikwange et une musique à vous arracher les oreilles! Pendant ce temps, le politicien et le militaire s’enrichissent (on a appris que des hommes armés ont devalisé à l’est du pays un vehicule de la BIAC et se sont enfouis avec 1.000.000$—qui les a informés que ce vehicule convoyait 1.000.000$?).

Revenons à notre sujet…. A cause de l’incapacité et l’irresponsabilité de la Ceni, le Congo se retrouve avec deux chefs d’etat, une situation semblable à celle qu’a connu la Cote d’Ivoire. Malheureusement, au Congo, c’est le candidat ‘frauduleusement’ élu qui a été officiellement investi. En plus, ce candidat détient le controle de la police et de l’armée. A la différence de la Cote d’Ivoire, où la communauté internationale s’etait impliquée pour asseoir le ‘vrai’ gagnant au pouvoir; au Congo, cette communauté garde un silence bizarre (complice?). Il ne reste au candidat auto-proclamé que le soutien des jeunes desoeuvrés des quartiers étèrnellement insalubres de Kinshasa (5 chantiers ayant echoués…). Ces jeunes qui osent quand meme affronter la rage des policiers de Kimbuta paient toujours cher leur ‘indiscipline’ révolutionaire. On compte  a chaque affrontement quelques morts.

L’histoire est tétue. Elle a ceci de particulier: elle garde ses yeux ouverts et un jour, elle rend de compte à tous ceux qui ont cru pouvoir se moquer de la destinée des hommes. Un jour, la Ceni et la Cour Supreme de Justice du Congo devront rendre de compte à l’histoire. A cause de leur incapacité à accomplir leur mission correctement, plus de 40 millions de Congolais (ceux qui n’ont pas voté pour Kabila) sont obligés de vivre pendant 5 ans avec la frustraion et l’amertume dans le coeur, frustrés d’avoir à la tete de leur pays un individu qu’ils ne reconnaissent pas comme gagnant légitime de l’election présidentielle.

Si une solution politique n’est pas trouvée pour departager les deux camps, les 5 futurs années devant nous seront négativement mouvementées. Il y aura des mouvements de soulèvement à l’intérieur comme à l’exterieur du pays. Ne pas reconnaitre cela, c’est mal connaitre la relation qui lie la psychologie d’un peuple et les mouvements socio politiques au sein d’un pays. Les mouvements socio politiques sont prévisibles: il suffit de lire l’ame du peuple. Le Congolais est un peuple non seulement affamé, abruti par des années de misère mais aussi frusté par des longues années d’émasculation. Je pése bien mes mots: “émasculation”. Le congolais est un peuple à qui on a oté pendant bien des années le pouvoir et la force de se prendre en charge. Le congolais est un lion sans ‘testicules’. Sa destinée est decidée à New York, sa paix est assurée par des casques blueus indiens, son avenir est tracé à Paris, ses dirigeants sont choisis à Bruxelles, son cobalt et son cuivre fabriquent des avions et des TGV en Chine, son fleuve fournit de l’électricité 24h/24 à 1/4 de l’Afrique, son bois fournit les meubles des grands palais europeens, son cacao est mangé en Amérique, son diamant habille les princesses et reines du monde, et son coltan permet au monde entier de devenir un petit village. Et pendant ce temps, le congolais croupit dans la misère, la congolaise est violée par des milices étrangers, le congo ne fabrique ni bicyclette ni brouette, le congolais dort 30 jours sur 31 dans le noir, il doit se reveiller à 4 heures du matin pour aller puiser de l’eau à 10 kilometres, il attend la fete du nouvel an pour manger du chocolat et un petit morceau du poulet, et ses enfants doivent aller à l’école pied nu. Imaginez le degré de frustration qui bouillonne dans l’ame d’un tel peuple. Aujourd’hui, il faut ajouter à cette frustration celle causée par l’hypocrisie et l’echèc du Past. Ngoy Mulunda et sa clique.

Ce que le congolais reclame, c’est le droit de décider de son propre destin, le droit  de tailler son propre avenir. Ce peuple est fatigué de voir sa vie etre faconnée par des mains externes. Le roi Leopold II a inauguré ce processus d’émasculation du peuple congolais en exploitant l’ivoire et le caoutchouc du Congo. La Belgique a pris le relais en sucant le Congo de son cuivre et de son diamant. Ensuite viendront Mobutu et ses parrains occidentaux. Pendant plus de 30 ans, le grand lion ‘Congo’ sera mis à genoux. L’arrivée de Laurent Kabila n’a apporté que d’autres exploitateurs sur la scène. Des années de guerre civiles n’auront enrichis que le Rwanda, l’Ouganda, l’Angola, le Zimbabwe, et tant d’autres pays. Le congolais dans tout cela n’a retiré que misère et désolation. Imaginez aujourd’hui le degré de frustration dans l’ame de ce peuple.

Il est plus que temps que les dirigeant congolais actuels prennent en compte toute cette frustration dans sa manière de diriger et de repartir les revenus du pays. Il faut que le futur deputé du parlement tienne en compte l’amertume du peuple quand il fixera son propre salaire et quand il votera le budget de la nation.  Je ne crois pas que l’enseignant congolais sois toujours disposé à recevoir 30$ de salaire pendant que le député se fait payer 6.000$. Ce genre de disparité créera plus de frustration et conduira à un soulèvement populaire.

Il est temps que le politicien congolais redonne au congolais ‘ses testicules’ longtemps volés en lui donnant les moyens de se prendre en charge et de prendre la destinée de ses enfants en charge. Sur un plan plus pratique, il est plus que nécessaire que les hommes et femmes politiques s’assoient sur une meme table et  trouvent une solution à la confusion que la Ceni a crée. La politique de l’autruche ne paie pas. Traiter Tshisekedi de reveur ne profitera à personne. Lancer un mandat d’arret contre Kabila ne profite à aucun congolais. Fermer aussi les yeux face à la frustration du congolais ne paiera pas. Organiser des journées villes mortes ne paiera pas aussi. Affronter la police congolaise ne profitera à personne. Mais, s’assoir sur une meme table, reconnaitre les failles de l’élection presidentielle et legislative, et prendre des décisions responsables profitera à tous. Le Congo n’a pas besoin d’avoir deux chefs d’etat. Le Congo a besoin d’un seul chef d’etat, respecté par tous (il n’est pas nécessaire qu’il soit aimé par tous—chose impossible—), reconnu par tous, et obei par tous. Il est grand temps que le Congo cesse d’etre un monstre à 2 tetes, à 4 tetes, à 500 tetes ou à 19.000 tetes. Ce grand pays au centre de l’Afrique est un jeune lion qui n’a besoin que d’une seule tete et de ses ‘testicules’ pour faire trembler le monde entier par ses exploits et ses victoires.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s