19 DECEMBRE 2016 OU L’APOCALYPSE CONGOLAIS: CE QUE KABILA, MENDE ET KANYAMA ONT DU MAL A COMPRENDRE…

Le Congo vit un moment historique. Dans quelques heures, le mandat du Président Kabila arrivera à sa fin. La tension à Kinshasa est électrique. Des groupes d’opposants au pouvoir sont prêts à marcher et aller présenter à Kabila le fameux carton rouge. Les forces de l’ordre et de sécurité sont en alerte comme si le Congo allait être envahit par une armée étrangère. Pour éviter tout soulèvement populaire, les competitions sportives sont interdites jusqu’à nouvel ordre. Afin de faire taire toute protestation, des jeunes militants sont enlevés et détenus dans des endroits secrets (Gloria Senga Panda Shala serait la dernière victime des éléments armés qui ont enlevé Chris Shematsi, Carbone Mwena Congo, Samuel Bosasele Lissa, John Ngandu et tant d’autres combattants dekinshasa-police3 droit de l’homme). La présence militaire dans plusieurs villes du pays est telle qu’on se croirait en Irak ou en Syrie. Le Général Kanyama, chef de la Police, promet un massacre. Tout mouvement de protestation sera écrasé sans merci. Du coup, les ambassades étrangères sont terrorisées. Elles demandent à leurs ressortissants de quitter rapidement le pays. Dans les capitales étrangères, les Congolais de la diaspora ne jurent que par le départ de Kabila. A l’absence du concerné, des groupes de Congolais en colère s’apprêtent à aller déloger les ambassadeurs Congolais. Le raisonnement est simple : si le pouvoir de Kabila prend fin, le pouvoir des ses ambassadeurs doit aussi prendre fin. Pendant ce temps, au pays, des journalistes belges sont expulsés. Par souci de contrôler l’information, le gouvernement s’apprête à suspendre tout usage de l’internet, particulièrement les réseaux sociaux. Pour une durée indéterminée, le Congolais au pays ne pourra partager ni messages textuels ni vidéos par Facebook, Youtube ou Whatsup.

Tous ces évènements ne nous surprennent pas du tout. Le désir délibéré de Kabila de s’accrocher au pouvoir ne nous surprend pas du tout. Ce qui plutôt nous surprend le plus, c’est la naïveté et l’ignorance continuelles du gouvernant Congolais. Permettez-moi de m’expliquer.

Si la démocratie et la constitution étaient bel et bien respectées au Congo (comme cela s’est fait dans les autres grandes démocraties du monde), des élections auraient déjà été organisées et le vainqueur remplacerait Mr. Kabila en ce grand jour du 19 Décembre 2016.

Malheureusement, le Congo est un cas spécial. La Politique dans ce pays a tendance à toujours prendre des chemins les plus tordus. Elle surprend même les grands professeurs de sciences politiques. Comment expliquez-vous qu’à une certaine période, ce pays était dirigé par un président, 4 vice-présidents et un nombre rocambolesque des ministres et vice-ministres? Tout ceci révèle une chose. Pour les politiciens Congolais, les intérêts personnels viennent au devant des intérêts du peuple. On se partage le pouvoir comme si cela était un morceau de pain et le vainqueur est celui qui s’accapare du plus gros morceau.

Mais la plus grande faiblesse du dirigeant Congolais se trouve ailleurs. Le dirigeant Congolais ne sait pas tirer des leçons de l’histoire politique du Congo et du monde. Cette histoire nous apprend qu’aucun dirigeant ne peut rester éternellement au pouvoir. Ceci serait la première leçon que Nicolae Ceausescu, Siad Barre, Idi Amin Dada, Charles Taylor, General Soni Abacha, Laurent-Désiré Kabila ou Colonel Muammar Gaddafi donneraient au jeune Joseph Kabila si ce dernier leur demandait des conseils de gouvernance. Peu importe la richesse, le pouvoir et la puissance qu’un dirigeant amasse, un jour, il doit céder sa place à un autre. Peu importe les moyens qu’un dirigeant utilise pour pérenniser son pouvoir, il doit un jour inévitablement laisser sa place à un successeur.

Mr. Kabila devra partir un jour. Si cela n’arrive pas ce 19 Décembre 2016, cela arrivera certainement un jour. Mr. Mende et sa stratégie d’étouffer l’information ne pourront pas changer cela. Le Général Kanyama et sa stratégie de kinshasa-policekidnappages ne pourront pas empêcher que ce jour arrive. Kabila devra céder le pouvoir un jour.

La leçon la plus importante que l’histoire politique du monde nous apprend est que la grandeur d’un dirigeant se cache dans la manière dont il négocie la fin de son pouvoir. Nelson Mandela, par exemple, restera dans la mémoire africaine comme l’un des plus grands chefs d’états que le continent ait connu. Des actions importantes ont caractérisées sa vie entière. Mais, Nelson Mandela a plus démontré sa grandeur dans la manière dont il a cédé le pouvoir à son successeur. Ce grand homme avait pris congé du pouvoir au moment le plus indiqué.

Voici la leçon que le Président Kabila semble ne pas comprendre. Si cet homme avait organisé les élections en 2016 et en ce jour du 19 Décembre 2016, il avait cédé le pouvoir à un successeur, son nom serait à jamais gravé parmi les grands démocrates du monde. Malheureusement, Kabila a manqué le rendez-vous de l’histoire. Comme les évènements au pays l’indiquent, il a choisi plutôt de s’éterniser au pouvoir.

Si Joseph Kabila et sa clique le voulaient, ils auraient organisé les élections au Congo. La seule richesse de la famille Kabila permettrait d’organiser le scrutin présidentiel. Au lieu de canaliser la richesse du pays vers l’organisation des élections, le dirigeant Congolais s’est plutôt rempli ses propres poches. Le rapport du groupe Bloomberg est rempli des preuves. Pendant que le Congolais moyen continue de croupir dans la misère la plus effroyable, ses dirigeants s’enrichissent à une vitesse vertigineuse. Et on veut faire croire au peuple que le pays est si pauvre qu’on ne peut organiser les élections présidentielles qu’en 2018 !!! Plus humiliant encore, on nous dit qu’il nous faut recevoir l’aide de la Belgique, de la France, des USA, de l’ONU, de la FMI, de l’UE… pour que ces élections deviennent une réalité. Le gouvernant Congolais prend vraiment son peuple pour une bande d’idiots !!!

La vérité est claire : Kabila n’a jamais eu l’intention de quitter le pouvoir en 2016. La non-organisation des élections n’est qu’une belle excuse pour étendre son règne jusqu’à Dieu seul sait quand.

A cause de cela, l’histoire se rappellera de Kabila comme d’un tyran qui s’est accroché au pouvoir par des moyens injustes, frauduleux et ténébreux. Les générations à avenir enseigneront aux enfants que Joseph Kabila s’est tellement enivré du pouvoir et de la richesse du Congo qu’il s’est pris pour un dieu, un dieu qui s’est cru invincible et irremplaçable. Les livres d’histoire du Congo raconteront comment un seul homme, assoiffé du pouvoir, a pris en otage la destinée de tout un peuple.

L’histoire est têtue. Un jour, Mr. Kabila l’apprendra. Nul ne peut terroriser un peuple éternellement. Le règne de la terreur ne sauvera pas Kabila. Peu importe le nombre de jeunes que Kanyama et ses éléments vont continuer à enlever, lefacebook_1481775330359 Congo connaitra l’alternance politique. Peu importe la durée de la suspension de l’internet au Congo, le peuple Congolais se réveillera un jour et prendra sa destinée en main (Mr. Mende oublie que ce peuple a vaincu la colonisation belge et la dictature de Mobutu sans l’aide de Facebook, Youtube et Whatsup). Peu importe le nombre de journalistes étrangers que Mr. Mende va faire expulser, la vérité triomphera.

Le 19 Décembre 2016 arrive dans quelques heures. Le peuple attend voir ce que Joseph Kabila fera. Va-t-il saisir la dernière chance que lui offre l’histoire ? La chance d’être reconnu comme un grand démocrate. Qu’est-ce-que le General Kanyama fera ? Va-t-il tirer sur ses propres compatriotes (comme s’ils étaient des étrangers)? Peu importe ce qui arrivera en ce jour fatidique, le peuple Congolais sera vainqueur. De la même manière qu’Il a vaincu la dictature de Mobutu, c’est ainsi qu’il vaincra toute autre dictature qui s’élèvera dans ce beau pays.

Le peuple Congolais vaincra !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s