Tag Archives: Chris Shematsi

APRES PLUSIEURS JOURS, CES JEUNES MILITANTS CONGOLAIS SONT TOUJOURS DISPARUS: QUE FAIRE POUR LEUR LIBERATION?

Voilà plus de deux semaines que des jeunes des mouvements citoyens (Filimbi, la Lutte pour le changement (Lucha), Compte à rebours et Nouvelle élite lucha-rdccongolaise) ont été enlevés à Kinshasa au bon milieu de la journée alors qu’ils réclamaient le départ de Kabila du pouvoir. Parmi ces jeunes se trouvaient Chris Shematsi, Carbone Mwena Congo, Samuel Bosasele Lissa et John Ngandu. Quelques jours après cet enlèvement, un autre jeune militant sera aussi kidnappé. Il s’agit de Gloria Sengha Panda Shala. Ce genre d’enlèvement s’est par ailleurs effectué dans d’autres villes du Congo, notamment à Goma et en Mbuji-Mayi. Dans presque tous les cas, la destination des enlevés reste inconnue et les autorités compétentes restent muettes face aux demandes d’explication des familles. Ces familles sont totalement désemparées ne sachant pas où aller pour recevoir des informations concernant leurs proches.

Que faudra-t-il donc faire pour que ces jeunes soient libérés ? En posant cette question, nous supposons qu’ils sont toujours vivants et détenus dans des cachots et prisons secrets du régime Kabila.

Ces jeunes ont premièrement besoin d’un soutien de tous les groupes sociaux et religieux du Congo. Dans leurs homélies de Noël, l’archevêque de Kinshasa et plusieurs autres prêtres ont apporté leur soutien à ces jeunes disparus, exigeant leur libération immédiate. Pour l’archevêque de Kinshasa, ces jeunes “ne img-20161226-wa0006réclament que leurs droits de vivre un peu plus dignement”. Toutes les autres grandes dénominations religieuses doivent suivre l’exemple de l’Eglise Catholique et sensibiliser leurs membres et leur demander de contacter leurs députés. Prier seulement ne suffit pas. Il faut agir et alerter tous les représentants du peuple.

L’Assemblée Nationale Congolaise doit se pencher sur le sort de ces jeunes. Cette affaire est si sérieuse que les députés devraient en principe convoquer le Ministre de l’Intérieur et de la Justice pour leur demander des explications sur la disparition de ces militants. Pourquoi est-ce que le lieu de leur détention est secret ? A quand leur libération ? Qui sera responsable de tout mal qui serait arrivé à ces jeunes ? Voilà des questions que les représentants du peuple doivent poser au gouvernement.

Jusqu’à présent, le gouvernement de Samy Badibanga reste sourd aux demandes des familles. Le porte-parole du gouvernement Lambert Mende explique que la libération des ces jeunes militants ne relève pas de la compétence du img-20161226-wa0001gouvernement et les familles devraient plutôt s’adresser « au poste de police du lieu d’arrestation ou se plaindre auprès du tribunal ». En des termes plus simples, Lambert Mende est en train de dire aux familles que le gouvernement du Congo s’en fout et qu’elles n’ont qu’à aller chercher de l’aide ailleurs.

Le Président Kabila bien sûr n’apportera aucune aide aux familles car il est possible que ces jeunes militants soient détenus dans les cachots de la présidence. Voilà pourquoi nous croyons qu’il est important que l’opposition Congolaise se saisisse de cette affaire et fasse pression sur le régime Kabila pour que ces jeunes militants soient libérés. L’opposition ne devrait pas signer l’accord politique avec le régime Kabila avant la libération non seulement des opposants politiques mais aussi de ces jeunes militants. Il ne devrait pas y avoir une décrispation politique sans libération de Chris Shematsi, Carbone Mwena Congo, Samuel Bosasele Lissa, John Ngandu et Gloria Sengha Panda Shala.

L’opposition Congolaise doit comprendre que réclamer le retour de Moise Katumbi est important. Mais ce retour ne signifie rien si des jeunes Congolais sont enlevés et détenus indéfinitivement dans des endroits secrets. Si cette opposition signe l’accord politique avec le régime de Kabila sans obtenir la libération de tous les hommes et femmes détenus injustement, elle aura failli à sa mission.

L’opposition et la société civile Congolaises doivent envoyer un message clair au gouvernement de Samy Badibanga et aux services de sécurité. Plus jamais des hommes et femmes Congolais seront enlevés et détenus en toute impunité. Quelqu’un doit répondre de ces actes criminels qui ne font pas la fierté d’une grande nation comme le Congo.

Enfin, nous croyons que la communauté internationale doit aussi faire la pression sur le régime de Kabila pour que Chris Shematsi, Carbone Mwena Congo, Samuel Bosasele Lissa, John Ngandu, Gloria Sengha Panda Shala et les autres jeunes détenus soient libérés. Les représentants de la Monusco, de l’ONU et de l’UE à Kinshasa doivent réclamer des explications auprès du Premier Ministre. En détenant illégalement ces jeunes militants, le gouvernement bafoue les lois nationales et internationales de la liberté et de la justice. Il est donc essentiel que la communauté internationale, au travers de leurs représentants à Kinshasa, démontre leur soutien à ces jeunes militants.

Apres leur libération, il faudra que les responsables de ces enlèvements donnent des explications au peuple. Il sera crucial que les familles portent plaintes contre les services responsables du kidnapping de leurs proches. La culture de la justice doit s’installer au Congo. Les méthodes du régime Nazi ne doivent pas avoir de place au Congo. Les services de l’Etat ne peuvent pas continuer à écraser les libertés individuelles en toute impunité. Les choses changeront au Congo dès que les responsables des enlèvements et détentions illégaux sont poursuivis en justice et condamnés sévèrement pour leurs actions criminelles.

Entre temps, nous joignons notre voix à celle des milliers des femmes et hommes qui exigent que les jeunes militants Congolais soient libérés immédiatement. Cette voix crie de Kinshasa, de Goma, de Uvira, de Mbuji-Mayi, de Lubumbashi, de Matadi, de Boma, de Johannesburg, de Paris, de Bruxelles, de Londres, de New York, d’Austin et d’ailleurs. Il est grand temps que le régime de Kabila et le gouvernement de Samy Badibanga écoute cette voix et libère nos compatriotes !

Advertisements